Tous les articles par manu

Mettre le sable … après !

Comme il est conseillé de mettre le sable après le rodage du BAC, j’ai cherché une méthode pour rendre moins trouble l’eau. D’autant plus que j’avais récupéré 2 clown et 1 gobie d’un RSM qui s’était vidé a l’insu de son plein grès.

Sur le net j’ai trouvé cette méthode qui consiste a faire descendre le sable par un tuyau :

Pour ma part j’ai tenté de mettre au point une méthode avec un bocal, qui me permet de descendre le sable au fond puis d’ouvrir tranquillement.

DSC_2751

Pas miraculeux mais ça m’a occupé l’après midi. ;)

DSC_2755DSC_2758

 

Gestion des coupures de courant

Gestion des coupures de courant … ou combien de temps peut tenir un BAC sans brassage ?

Pour rappel sur le brassage :

- Il réalise la dissolution de l’oxygène de l’air dans l’eau,
- Disperse les sédiments et autres particules, éliminés plus facilement par la filtration mécanique,
- Élimine le mucus sécrété par les coraux,
- Apporte l’oxygène et la nourriture nécessaires aux invertébrés fixés, à la microfaune, aux bactéries des pierres vivantes,
- Disperse le film de protéines de surface,
- Équilibre la température,
- Reproduit le mouvement naturel de l’eau. Etc.

Donc sans brassage, plus d’oxygène dans l’eau !!

Il n’y pas de chiffre précis car ça dépend de la population mais aussi de la microfaune, grande consommatrice d’oxygène.

Suivant les sources et expériences, certains ont des problèmes au bout de 4h sans brassage.
12h sans brassage est quoi qu’il arrive toujours très critiques.

Solutions

Il en existe plusieurs !

  • Onduleur de type informatique
  • Batterie spécifique a la marque de la pompe, comme chez Vortech ou Tunze. Elle offre des fonctionnalités en plus, comme la baisse de la vitesse de la pompe quand ça bascule sur batterie par exemple.
  • ‘Bulleur’ à pile, comme ici.
  • Pastille d’oxygène
  • On peut envisager un bricolage maison, quitte a utiliser des petites modules comme le SAFETY CONNECTOR TUNZE …

Bref ! un petit chantier a lancer !

Sources:

 

En fait plus qu’un petit soucis … (suite)

La Cyano est toujours présente et les algues vertes se font piquer la place par des algues marrons, cycle qui parait logique.

Les BH (Bernard L’hermite) font un boulot énormes même si les algues reviennent derrière. :’(

Ce week-end j’ai donc décidé de siphonner la Ciano  mais pour éviter de perdre de l’eau, j’ai siphonner dans un bidon en filtrant l’eau avec un micron bag. Ca permet de bien prendre le temps de siphonner la Ciano …

Résultat ce Lundi :

DSC_2710

 

 

 

En fait plus qu’un petit soucis …

Dans la catégorie nuisible j’ai donc actuellement :

  • Cyanobactérie
  • Briopsis
  • Aiptaisia
  • Vers (en tout genre)

Les 2 premiers sont bien visibles sur cette photo :

Ciano_1

J’ai aspiré en vidangeant quelques plaques de Cyano. D’après les conseils du groupe FB “PACA RECIF”  la suite consisterait a mettre des bactéries Daphbio et Prodibio/biodigest et ajouter quelques détrivores.

attentionPetit conseil : attention si vous achetez des pierres sur ‘le boncoin’ ! Il faut bien vérifier l’état général de l’aquarium : en effet ceux qui arrêtent leurs bacs  sont moins à cheval sur l’entretien et des fois depuis longtemps …

Encore un petit soucis …

Aîe!Ce que je croyais être des algues, voir de la coralline s’avère être de la Cyano. Ce soir c’était bien visible, pas de doute.
Dur Dur ! J’ai commencé par les ‘vidanger’ … enfin le plus gros !

Ciano_1

 

Surveillance maintenant …

 

Des drôles de bêtes

L’aquarium est toujours en cyclage …grrrr donc encore des algues.
Ça n’empêche pas la vie de se développer , des ophiures mais aussi des vers !
Ces derniers sont soit considérés comme nuisibles, soit comme des détrivores indispensables a la vie du bac. En ce me concerne je vais surtout essayer de sortir les plus gros et ne pas tenter d’avoir un bac ‘stérile’.

 

DSC_2689

Superviser son BAC

Pendant que le BAC fait son cycle, j’installe la partie supervision.

Il s’agit pour commencer de mesurer la température, la stocker et lever des alarmes en cas de problèmes.

J’ai déjà un serveur avec un logiciel de domotique, utilisant les protocole de communication RFXcom et ZWave permettant l’aquisition / la commande de périphériques sans fils.

Pour la prise de température je préfère partir sur des capteurs Zwave, car beaucoup plus sûr en terme de transmission de donnée.

L’interface Fibaro FGBS-001 permet de brancher plusieurs capteurs de température 1Wire : j’en met un dans la décante et l’autre dans le BAC.

Capteur 1-wire DS18B20 Boitier FIBARO FGBS-001

 

Voici le résultat pour le suivi :

cacti_demo_temp

Et pour la partie supervision :

inciga_temp_warning

 

J’en profite aussi pour installer une multi-prise qui peut se piloter et mesurer la consommation.

Multi-prises Greenwave 6 ports
Ce type d’installation permet :

  • Mesurer la consommation électrique de l’aquarium.
  • Superviser un appareil : si la pompe consomme 0W, c’est qu’elle doit être grillé.
  • Piloter un ventilateur en fonction de la température de l’eau.
  • Envisager un tas de scénario pour l’avenir  (exemple si un capteur détecte de l’eau -> couper la pompe de relevage …).

cacti_demo_conso